Les conduites agressives

Sylvie Ducret - comportementaliste canin en Alsace - Comment éviter la morsure du chien

Comment éviter la morsure du chien ?

Pour éviter que le chien ne passe de la menace à l'agression proprement dite, il faut comprendre ce qui a pu induire ce comportement :

A-t-il eu peur de quelque chose ou de quelqu'un ?
Dans ce cas, on peut essayer de distraire le chien sur autre chose, ce qui permettra à la personne de s'éloigner et le chien n'aura plus de raison de menacer ;

Est-il ou se sent-il privé de liberté de mouvement et de fuite ?
C'est la situation du chien en laisse, ou du chien coincé derrière un meuble ou un coin de mur : le chien n'a, dans ces circonstances, qu'une réaction possible : menacer pour pouvoir éloigner le danger. Il suffit de donner plus d'espace au chien (décoincer le chien du mur en s'éloignant, détacher la laisse) pour que ce dernier puisse mieux affronter la situation qui se présente à lui et cesser sa menace ;

Le chien vous menace-t-il parce que vous voulez lui imposer quelque chose qu'il ne veut pas faire (coucher, sortir d'une pièce) ?
Dans ce cas, il s'agit d'un affrontement à caractère hiérarchique et ce sera le plus motivé qui gagnera le conflit (mais dans ce cas l'agression n'est pas exclue) (cf. L'agression liée à la hiérarchie ) ;

Avez-vous peur du chien qui vous fait face et vous menace ?
Cette situation arrive souvent dans la rue : certaines personnes (adultes ou enfants) ont peur des chiens et ne savent ou ne peuvent affronter leur approche, même en laisse, sans une très grande appréhension. La meilleure attitude à adopter est de détourner son regard du chien, de se tenir le plus possible immobile et indifférent. Les gestes brusques, un regard fixe dans les yeux de l'animal, courir ne font qu'aggraver la situation, car ces attitudes peuvent être considérées comme une menace (regard fixe) ou un jeu (courir derrière la personne).
Ces personnes attirent souvent les chiens, car les odeurs qu'elles émettent expriment la peur qui les a gagnées ; cela donne au chien la possibilité de gagner une confrontation hiérarchique avec une simple menace.

Mais bien évidemment, pour éviter la morsure, il faut aussi savoir reconnaître ce qui peut constituer une menace (cf. Comment communique le chien ?).


Attitude ambivalente : peur + menace

Il est cependant des situations où la morsure ne pourra pas éviter, comme par exemple lorsqu'il s'agit d'une morsure apprise (cf. L'agression dite "instrumentalisée" ) pour laquelle le chien ne menace pas.
Elle peut aussi survenir lorsque les parents laissent leur enfant seul avec le chien : si l'enfant embête le chien et ne sait pas s'arrêter à temps et que, par ailleurs, les parents ne sont pas vigilants, le chien peut mordre l'enfant. En aucun cas le chien n'est fautif dans cette situation : il a supporté l'enfant un certain temps, lui a signifié la limite du jeu, n'a pas été compris et a donc dû sévir pour être respecté. Cette situation de morsure est très fréquente, mais rares sont les personnes qui comprennent que l'enfant et les parents sont seuls fautifs de la morsure.

Par ailleurs, il est faux de penser qu'un chien qui a mordu 1 fois mordra à nouveau, car, pour qu'il y ait morsure, il faut une situation extrême dans laquelle le chien ne trouve aucun autre comportement adapté (la menace ne suffit pas à faire cesser la douleur). Si la situation dans laquelle le chien a mordu ne se présente plus, le chien ne mordra plus : c'est aussi une manière d'éviter la morsure.