La peur et le chien

Sylvie Ducret - comportementaliste canin en Alsace - peur d'un chien

Comment réagir lorsqu'on a peur d'un chien ?

Un grand nombre de gens qui ont peur des chiens ne savent pas comment maîtriser la grande peur qui les envahit et réagissent très mal, ce qui a souvent pour conséquence que les chiens s'intéressent à ces personnes, devenues vulnérables.

Que cherche la personne qui a peur des chiens ?

Généralement, elle cherche à se comporter de manière à ce que le chien ne l'approche surtout pas.

Comment s'y prend-elle ?

On peut observer différentes réactions à la vue d'un chien qui croise la personne :

 - elle se met à reculer, à longer le mur opposé et son regard fixe l'animal au niveau de la tête ;

 - elle s'immobilise avec une tendance à reculer à mesure que le chien approche ;

 - elle se met à crier et/ou à gesticuler très nerveusement ou se met à courir

Que comprend le chien face à ces réactions ?

- elle se met à reculer, à longer le mur opposé et son regard fixe l'animal au niveau de la tête ;
le chien est fixé du regard par une personne étrangère : pour le chien, la personne provoque une confrontation hiérarchique
la personne, en ayant des mouvements hésitants, montre au chien qu'elle a peur

 - elle s'immobilise avec une tendance à reculer à mesure que le chien approche ;
en reculant, la personne montre au chien qu'elle a peur

 - elle se met à crier et/ou à gesticuler très nerveusement ou se met à courir
les cris, mouvements saccadés et nombreux et le pas de course vont exciter le chien car, s'il a bien compris le message de peur, il entrevoie aussi un début de jeu

Dans les 3 circonstances ci-dessus décrites, la personne devient à plusieurs niveaux très intéressante pour le chien  :
  - un individu qui a peur est facilement soumis : un chien qui a confiance en lui va chercher à profiter de la situation et à dominer la personne
  - le jeu est toujours très intéressant pour un chien, car cela constitue une distraction très agréable

Comment va réagir le chien ?

- elle se met à reculer, à longer le mur opposé et son regard fixe l'animal au niveau de la tête ;
le chien sûr de lui va chercher à bloquer la personne pour la forcer à se soumettre et peut aussi se mettre à menacer à cause de la provocation du regard

 - elle s'immobilise avec une tendance à reculer à mesure que le chien approche ;
le chien sûr de lui va chercher à bloquer la personne pour la forcer à se soumettre

 - elle se met à crier et/ou à gesticuler très nerveusement ou se met à courir
le chien va courir vers cette personne et, s'il s'agit d'un chien pas très sûr de lui, risque de lui sauter dessus pour la bloquer et contrôler ses mouvements

Dans les 3 situations, la tension peut très vite dégénérer et provoquer la morsure du chien.

Comment agir pour que le chien ne s'intéresse pas à vous ?

Un grand nombre de personnes pensent que leur réaction n'est pas contrôlable. Or, cela peut se travailler avec une mise en contact très progressive avec un chien très calme, puis un second, etc.

Les bonnes actions à avoir lorsqu'on a peur d'un chien sont plutôt des actions d'indifférence et d'évitement total, comme par exemple :
  - regarder par terre ou le ciel ou la direction totalement opposée au chien : ceci permet de ne pas se focaliser sur l'animal ;
  - changer de direction ou de trottoir, mais sans jamais regarder dans la direction du chien ;
  - parler (même à soi) : cela occupe l'esprit et permet de se concentrer sur autre chose que le chien, ce qui réduit considérablement la sensation de peur qui vous envahit à la vue d'un chien ;
  - et surtout rester loin de l'animal : s'il s'approche (croisement), mieux vaut mettre les 3 actions précédentes en oeuvre

Certes, dominer une telle émotion est très difficile. Mais comme dans beaucoup de situations, elle peut se travailler pour devenir plus contrôlable. Le tout est de se persuader qu'il ne peut rien arriver, car le chien ne peut pas vous toucher. De plus, la plupart des rencontres se font avec des chiens tenus en laisse : il suffit donc d'être suffisamment loin du maître pour le chien ne puisse plus vous atteindre.

Bien sûr, cet exposé ne fait pas loi, mais il peut vous aider à comprendre ce qui provoque l'approche du chien malgré votre volonté qu'il reste éloigné - en appliquant les actions ci-dessus, vous serez plus clairs avec le chien :
  - le regard éloigné du chien va lui montrer que vous ne lui voulez rien (ni bien, ni mal)
  - l'éloignement va montrer au chien que vous ne cherchez pas le contact
  - votre réaction plus mesurée (pas de mouvements violents ni de cris) ne va pas attirer le regard du chien qui veut jouer

Dès lors, vous devenez inintéressant pour le chien ... n'est-ce pas votre objectif ???