17, 12 et 19 septembre 2021 :: salon Bi'Obernai
Je serai présente au salon Bi’Obernai qui se tiendra les 17, 18 et 19/09/2021 de 10 h à 19 h pour vous conseiller en ma qualité d’éducateur canin et comportementaliste, que ce soit pour l’achat ou l’adoption d’un chien ou pour résoudre des problématiques que vous vivez avec votre ami à poils, à la maison et / ou en balades. Je pourrai aussi vous présenter les produits LUPOVET (pour les chiens) et CATSMOUSE (pour les chats), qui bénéficient tous deux d’une éco-certification européenne et sont des produits sans chimie, sans céréales néfastes (ni maïs, ni blé) et répondent aux besoins nutritionnels de vos amis à 4 pattes

Voir toutes les nouvelles...

Alimentation pour chiens Lupovet Alimentation Catmouse pour chats

Fonctionnement d'un grand nombre d'animaleries

Sandrine Anzagoth a mis en ligne un site destiné à mieux comprendre pourquoi bon nombre de chiens provenant d'animaleries sont morts, malades ou ont des comportements disproportionnés durant toute leur vie.

Je vous conseille donc d'aller voir son site : les articles sont clairs et éloquents !

www.zconcept.net/stop-animaleries

Conséquences de ces pratiques sur les chiots

Les chiots concernés par les trafics évoqués ci-dessus sont handicapés pour toute leur vie, et ce pour plusieurs raisons :

les chiots sont isolés de la fratrie et des adultes dès leur sevrage alimentaire (4 ou 5 semaines) et n'apprennent donc pas tout ce qui est lié à la vie en société canine, comme l'inhibition à la morsure (qui s'apprend entre la cinquième et la sixième semaine), et certains rituels. Ceci peut entraîner l'impossibilité pour ces chiots de comprendre les autres ou de se faire comprendre dans certaines situations, ce qui peut engendrer des conflits (bagarres).

les chiots sont enfermés dans des cages, souvent dans le noir et n'ont donc aucune possibilité de se soustraire à un énorme stress (bruits de métal, secousses violentes dans les véhicules, etc.), ce qui déclenche chez un certain nombre d'individus des comportements disproportionnés de peur dans certaines situations : cela peut aller du bond lorsqu'une cuiller tombe sur le carrelage à un enfouissement sous un meuble pour être à l'écart de tout car tout fait peur au chien.

les chiots ne font l'objet d'aucune attention, encore moins de stimulation, ce qui entraîne chez un certain nombre d'individus l'apparition de ce qu'on nomme le "syndrôme du chenil" : le chiot ayant vécu très peu de situations stimulantes (jeux, contacts affectifs avec d'autres chiens et/ou d'autres humains) a peur de tout ce qu'il ne connaît pas (nouveau meuble, personne, animal, etc.)

L'achat d'un chiot en animalerie est donc pour moi très déconseillé, car vous ne connaissez pas le vécu antérieur du chiot. Malheureusement, la législation actuelle permet à des commerçants de vendre cet objet comme si il était un meuble ou une voiture ... à l'exception près qu'il n'existe pas de mode d'emploi et de fonctionnement du chien !!!

1701953 visites depuis oct 07 - mise à jour : 06-05-21

©2021sylvie ducret

mentions légales

réalisation MiD