Les différentes causes d'agression

K. E. Moyer en a observé et établi, en 1969, une classification, dont voici les plus courantes :

L'agression liée à l'espace

Qu'entend-t-on par "territoire" en milieu sauvage ?

A l'état sauvage, les chiens (ou les loups), qui vivent en petits groupes d'environ une dizaine d'individus, ont un territoire. sur lequel ils trouvent nourriture et sécurité relative. Et ce territoire doit rester le leur. C'est pourquoi l'individu chef du groupe va passer une bonne partie de son temps à marquer les frontières de ce territoire et en chasser les intrus par tous les moyens (menace, morsure, traque).

Le chien familier a-t-il un territoire ?

Pour répondre à cette question, j'aborderai 3 points :

le chien familier doit-il pour se nourrir et survivre chasser lui-même des proies ?

De nos jours, la nourriture de nos chiens se compose généralement de croquettes, de pâtée, voire de plats mijotés. A quoi bon alors se fatiguer et aller à la chasse si l'estomac est régulièrement rempli sans efforts de la part du chien ? Certains individus perpétuent la chasse, mais dans un certain cadre et cet acte est souvent réduit par les apprentissages de l'homme : suivant la race du chien, ce dernier va n'apprendre que la traque ou le rapport du gibier chassé, mais en aucun cas il n'aura le droit de le dévorer.

le chien peut-il choisir un endroit pour dormir et être en sécurité ?

Aujourd'hui, beaucoup de chiens vivent dans la même demeure que les maîtres. Aussi ces derniers décident-ils d'aménager une partie de leur espace pour y faire dormir et manger leur animal. De même, les êtres humains décident des endroits permis et interdits au chien. Ainsi, les chiens n'ont plus loisir de se chercher un abri qui leur convient mais disposent d'un espace octroyé par leurs propriétaires.

le chien peut-il choisir le congénère avec lequel il veut s'accoupler ?

Depuis longtemps, l'homme intervient dans la reproduction des individus de l'espèce canine. En effet, ils ont tout loisir de décider si leur chien (ou chienne) aura un jour le droit de s'accoupler (si non, la stérilisation ou la castration suffit à clore le débat pour l'animal qui ne peut plus procréer) et, dans cette éventualité, il décidera du moment et du "conjoint" avec lequel la saillie pourra se faire. Ainsi, la plupart des chiens n'ont aujourd'hui plus l'occasion de choisir leur partenaire de reproduction.

Suite à ces 3 points, on peut aisément conclure que le chien familier n'a plus de territoire, mais simplement un espace que lui concède l'humain et dans lequel sa vie est réglée par l'Homme.

Ceci nous permet de comprendre que le chien familier n'a plus de raison d'avoir un comportement agressif lié à un territoire. Par contre, dans le cas où le chien se sent menacé (que ce soit ou non au sein du territoire du groupe humains - chien), il pourra adopter un comportement qui répond à la menace de l'autre (cf. l'agression par peur).

1736290 visites depuis oct 07 - mise à jour : 06-05-21

©2021sylvie ducret

mentions légales

réalisation MiD